Forum Officiel sur Hugh Coltman Index du Forum
Forum Officiel sur Hugh Coltman

 
Forum Officiel sur Hugh Coltman Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: [Critique] Avant la sortie officielle de l'album - Bokson - 06.01.08 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Officiel sur Hugh Coltman Index du Forum -> | FORUM OFFICIEL HUGH COLTMAN | "For the monkey in you" | -> MUSIC FOR THE MONKEY IN YOU -> "STORIES FROM THE SAFE HOUSE" (2008) -> Chroniques de l'album
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Astrid
*Admin & Webmaster*
*Admin & Webmaster*


Inscrit le: 24 Déc 2008
Messages: 2 637

MessagePosté le: 23/01/2009, 03:59 pm    Sujet du message: [Critique] Avant la sortie officielle de l'album - Bokson - 06.01.08 Répondre en citant

"Stories From The Safe House Ep" [EP] 2007 (Autoproduit/Autoproduit)




Ne cherchez pas ce disque chez votre disquaire habituel, vous ne le trouverez pas. Pour l'instant en tous les cas. Un écart que nous nous octroyons en raison du fort potentiel de Hugh Coltman qui, appuyé par une maison de disque ou non, se devait d'être souligné. D'autant plus que cet Anglais résident désormais en France n'en est pas à son coup d'essai, lui qui a parcouru le monde entier pendant cinq ans aux côtés de The Hoax (groupe blues/rock/soul alors signé chez Warner/East West) jusqu'à être reconnu comme une des plus belles voix du circuit. Reste que, forcé ou non (lui seul le sait), le moment d'une remise en cause, l'opportunité de s'échapper d'une certaine routine s'est présentée, et Hugh Coltman travaille désormais à son projet solo qu'il rode depuis maintenant quelques mois dans de petites salles de l'hexagone, et qu'il entrecoupe de quelques collaborations de bon goût (ZeroWatt, Spleen...).

"Stories From The Safe House Ep" est donc la toute première trace discographique de cette nouvelle aventure majoritairement acoustique, et placée sous le signe de la soul, du folk, du blues, voire même du jazz. Il aligne ici quatre titres d'une grande finesse, permettant à ses mélodies de briller de mille feux, à sa voix suave et douce de tracer une autoroute de nos oreilles jusqu'à nos tripes. Difficile en effet de contenir les quelques frissons à l'écoute des jolies ballades "Voices", surélevée par quelques cordes, et "On My Hands", enrichi de cuivres discrets. Plus léger et naïf bien que dans un registre assez similaire, le trop court "One Day" se laisse siroter en accueillant quelques rayons de soleil revigorants, ceux là même qui viennent illuminer le tube de cet Ep, "Magpie" (voir la vidéo ici), dont les contre-temps amènent autant un côté festif que le signe d'un avenir radieux. À découvrir sans tarder.

Matthieu
06/01/2008

Source : http://www.bokson.net/rock/chronique/2850.html
_________________
"HE"SIGNS HIS NAME ...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 23/01/2009, 03:59 pm    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Astrid
*Admin & Webmaster*
*Admin & Webmaster*


Inscrit le: 24 Déc 2008
Messages: 2 637

MessagePosté le: 23/01/2009, 04:01 pm    Sujet du message: [Critique] Avant la sortie officielle de l'album - Bokson - 06.01.08 Répondre en citant

Et quand l'artiste a enfin trouvé son label ....


Cela fait un bail maintenant que Hugh Coltman use de ses charmes, et s’amuse à contempler ses admirateurs s’amasser de jour en jour. Jusque là en quête de la moindre scène pour parvenir à ses fins, avec ou sans le Black & White Skins (Spleen, Cocorosie…), cet Anglais chaleureusement adopté par Paris aura finalement obtenu ce qu’il méritait amplement: un bon gros label pour que ses bonnes grosses chansons n’aient plus de secret pour quiconque.

Et Coltman a l’envergure pour, qu’il emmanche son ukulélé pour faire mieux que Julien Doré et venir titiller Cocoon sur son propre terrain via le joli «Sixteen» d’ouverture, ou bousculer la hiérarchie (é)mouvante du revival folk avec les doux «Voices» et «On My Hands». Mais, même si c’est dans un écrin de velours qu’il est de meilleure compagnie («Greener Than Blue»), et preuve que l’expérience fait encore la différence, il sort de sa manche quelques atouts ajoutant autant de cordes à son arc.

Là, Coltman vise généralement juste, dévoile un savoir faire jazzy («Ballad Of The Sad Young Man»), des airs de crooner («Where Did The Day Go»), même quelques clins d’œil exotiques («All The Lover Comers And Go These Days», «Magpie») qu’il sait également mettre au service de titres aux ornements pop, aux refrains accrocheurs («As The Crow Flies», «Could Be Trusted»), et aux arrangements parfois trop pensés («Something Wicked This Way Come») pour conserver cette intimité spontanée de grattouilleur évoluant comme à domicile. Ce premier album solo joue donc de diversité, mais garde le cap grâce à une cohérence dont seul un artiste adulte et bien dans ses shoes est capable. Car, chez Hugh Coltman, point de provocations ni de décalages immatures, juste un «Stories From The Safe House» en guise de costard loin d'être trop grand pour lui...

Matthieu
22/10/2008
http://www.bokson.net/rock/chronique/3233.html
_________________
"HE"SIGNS HIS NAME ...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:03 pm    Sujet du message: [Critique] Avant la sortie officielle de l'album - Bokson - 06.01.08

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Officiel sur Hugh Coltman Index du Forum -> | FORUM OFFICIEL HUGH COLTMAN | "For the monkey in you" | -> MUSIC FOR THE MONKEY IN YOU -> "STORIES FROM THE SAFE HOUSE" (2008) -> Chroniques de l'album Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Horizon-2.0 © par Søldat & Micriz